Carnet de recherche de Simon Levesque

Simon Levesque est doctorant en sémiologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses recherches portent sur les implications logiques et rhétoriques des objets fictionnels, les théories du jeu et l’éthique de la fiction. Il s'intéresse aussi de près à la biosémiotique et à l'écologie. Le présent carnet lui sert de dépotoir, mais prend la forme d'une collection curieusement érudite. Toute distraction intellectuelle pourra être ici consignée afin de déblayer le chemin vers l'accomplissement de la thèse.

Faction R : naissance de la subversion

En tant que faction, nous aurons pour tâche de développer une approche de la connaissance des modes sémiotiques de la résistance pratique et théorique. La réflexion portera sur la tactique et le tensif. Il s’agit, pour tout dire, de développer une sémiotique de la résistance.

Je suis sémiotiquement engagé, donc je suis.
Andrew Stables, lors du 12e Congrès international de sémiotique de l'IASS/AIS. Sofia, 16-20 sept. 2014

Quel genre de sémioticien êtes-vous ?

S’il y a bien une chose que partagent une majorité de sémioticiennes et sémioticiens, c’est de n’être pas d’accord sur ce qu’est la sémiotique. Alors quand vient le temps de déterminer quel genre de sémioticien·ne on est, les réponses varient forcément... Tour d'horizon de la constellation du signe.

Les lieux de la sémiotique à travers le monde : cartographie d'un pluralisme disciplinaire

La Semiotic Society of America fait peau neuve et propose, sur son nouveau site web, une carte des lieux sémiotiques du monde. Si la résistance s'effectue au mieux en connaissance de cause, la connaissance des différents foyers constitutifs du champ disciplinaire, de sa variété et de ses disparités inhérentes, ne peut que favoriser l'ouverture sur la différence et le pluralisme théorique et pratique.

12Next ›
Page 1 of 2