Le témoin de la Shoah et son hologramme : un symptôme du futur

Note de recherche sur le projet holographique «New Dimensions in Testimony» de la Shoah Foundation Institute for Visual History and Education et de l’Institut des technologies créatives (ICT) de l’Université de Caroline du Sud (USC) publiée sur le site du collectif « L'expérience de la guerre, entre écriture et image » mené par Johanne Villeneuve (Professeure au Département d'études littéraires, UQAM)

La meilleure école pour la dialectique, c'est l'émigration. Les dialecticiens les plus pénétrants sont les exilés. Ce sont les changements qui les ont forcés à s'exiler, et ils ne s'intéressent qu'aux changements. De signes infimes, il déduisent, à condition bien sûr qu'il soient capables de réfléchir, les événements les plus fantastiques.
B. Brecht
‹ Previous12
Page 2 of 2