Laboratoire de résistance sémiotique

Ateliers du chantier Traduire les humanités, en ligne

Les ateliers du cycle 2015-2016 de Traduire les humanités sont en ligne sur le site de l'Observatoire de l'imaginaire contemporain (OIC)

Traduction et résistance en contexte colonial

8 décembre 2015

L'atelier est maintenant sur le site de l'OIC: http://oic.uqam.ca/fr/evenements/traduction-alterite-et-resistance-dans-le-contexte-colonial-canadien

Programme de l'atelier

Cliquez sur le titre d'une communication pour accéder à l'archive audio.

Daniel Salée (Sciences politiques, Concordia). «L’État colonial: une perspective politique»

Françoise Naudillon (Études littéraires, Concordia). «Le créole en résistance. L’écriture de Patrick Chamoiseau»

René Lemieux (Sémiologie, UQAM) «Le traité de Waitangi: traduire la souveraineté entre les langues» [Communication non-disponible]

Sherry Simon (Traductologie, Concordia) «Le projet “Translation Effects” et la traduction des langues autochtones»

Le langage de la colonisation

24 mars 2016

L'atelier, sur le site de l'OIC: http://oic.uqam.ca/fr/conferences/langage-de-la-colonisation

Avec Dalie Giroux (Pensée politique, Université d'Ottawa) et Jean Morisset (Géographie, UQAM).

L'atelier a eu lieu dans le cadre du séminaire de maîtrise en traductologie Contextes sociopolitiques de la traduction, enseigné par René Lemieux.

Organisation des ateliers

Karina Chagnon est traductrice et doctorante en sémiologie à l'Université du Québec à Montréal. Elle a complété en 2014 une maîtrise en traductologie à l'Université Concordia sous la direction de Pier-Pascale Boulanger. Son projet de recherche doctoral sur les rapports de traduction entre les langues coloniales et les langues autochtones. Elle codirige le chantier de recherche « Traduire les humanités. Traduction, altérité et résistance autochtone dans le contexte colonial canadien » avec Pier-Pascale Boulanger de l’Université Concordia.

René Lemieux est chargé de cours à la maîtrise en traductologie à l'Université Concordia. Il est titulaire d'un doctorat en sémiologie à l'Université du Québec à Montréal et a complété un postdoctorat avec l'Observatoire du discours financier en traduction à l'Université Concordia. Il est actuellement candidat à la maîtrise en droit à l'Université d'Ottawa.

Pier-Pascale Boulanger est chercheure régulière à FIGURA, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Elle est professeure agrégée au Département d’études françaises de l’Université Concordia, où elle enseigne la traduction commerciale, juridique et littéraire. Dans le cadre de ses recherches en traduction littéraire, elle a traduit l’essai Éthique et politique du traduire (2007) de Henri Meschonnic en 2011, sous le titre Ethics and Politics of Translating, chez John Benjamins Publishing Company. Quant à ses travaux en traduction financière, elle s’occupe actuellement de créer l’Observatoire du discours financier en traduction (Odft), site web réunissant des articles d’économie et de finance parus dans les journaux canadiens depuis 2000 et dont le corpus bilingue fait l’objet d’analyses discursives critiques.