Laboratoire de résistance sémiotique

Palgrave Macmillan Memory Studies

Maison d’édition universitaire située au Royaume Uni (Basingstoke), Palgrave Macmillan publie depuis 2000 des essais et des revues (en ligne et imprimés) en sciences humaines et sociales. En 2010, la collection « Palgrave Macmillan Memory Studies » fait son apparition en vue de diffuser les florissants travaux ayant trait à la culture de la mémoire. Les «Memory Studies» ou «Études sur la mémoire» constituent un champ relativement nouveau dans la recherche contemporaine. Ce domaine s’intéresse notamment aux modifications de la mémoire par rapport à la connaissance historique des événements passés, aux transformations de la mémoire au fil des générations (post-mémoire), à l’avancée rapide des technologies de mémoire, aux inquiétudes à l’égard du déclin de la faculté mnémonique face aux fascinations pour l’augmentation de la mémoire (memory enhancement) et enfin aux récits traumatiques comme reconfiguration du passé.

Les éditeurs de la collection, Andrew Hoskins (U. de Glasgow, GB) et John Sutton (U. Macquarie, Australie), partent du constat que depuis une trentaine d’années, la mémoire fait l’objet d’un grand nombre de discours publics. Les changements technologiques, politiques et socioculturels affectent aussi la manière de se souvenir et d’oublier des individus et des sociétés. Dans ces conditions renouvelées, que signifie la mémoire? comment aborder la mémoire selon une perspective interdisciplinaire? quels sont les concepts, les théories et les méthodes pour l’analyser? Voici autant de questionnements formulés dans les essais publiés par Palgrave Macmillan. La série «Memory Studies» comprend également dans son comité scientifique de brillant·e·s intellectuel·le·s comme Mary Carruthers (Le livre de la mémoire ; 2002), Susannah Radstone (Memory: Histories, Theories, Debates ; 2010), Astrid Erll (A Companion to Cultural Memory Studies ; 2008) et encore Paul Connerton (How Societies Remember ; 1989).

À cette date, une trentaine d’essais ont été publiés1. Ils traitent de nombreuses thématiques telles qu'entre autres des mémoires locales, ethniques et nationales (Memory Matters in Transitional Peru ; Autobiographical Memory in an Aboriginal Australian ; Northeast Asia's Difficult Past), de la question du témoignage (The Media of Testimony ; Remembering and Rethinking the German Democratic Republic), des relations entre la mémoire et les médias (Journalism and Memory ; Television, Memory and Nostalgia ; On Media Memory. Collective Memory in a New Media Age), de la muséification et de la patrimonialisation (Mediating Memory in the Museum ; Mediation at the Holocaust Memorial in Berlin) et encore de la mémoire des luttes et des changements politiques (Negotiating Memories of Protest in Western Europe ; Memory and Political Change; Memory in a Global Age ; The Cultural Politics of Austerity).

Ce beau projet a de quoi enjouer les chercheuses et chercheurs qui, comme moi, arpentent les univers de la mémoire.

  1. Malheureusement, le prix des essais reste relativement élevé. Certains ouvrages coûtent jusqu’à 125$ CAD.  [retour]